Retraite à taux réduit

Le 26 avr 2024

Si aucune des conditions d’obtention de la retraite Ircantec à taux plein n’est remplie, celle-ci peut être calculée avec un coefficient de réduction (minoration des droits) en application de l’article 16 de l’arrêté du 30 décembre 1970 modifié.
Le bénéfice de la liquidation anticipée de la retraite à taux réduit est ouvert au plus tôt 10 ans avant l’âge de la retraite à taux plein (67 ans pour les affiliés nés à compter de 1955).

La minoration est (sauf en cas exceptionnel de révision) calculée à titre définitif.
Les taux d’anticipation applicables dépendent, soit de l’âge seulement, soit de l’âge et du nombre de trimestres d’assurance acquis auprès des régimes de base.
Entre l’âge d’accès à la retraite à taux réduit (57 ans) et l’âge légal (62 ans -> 64 ans), le total des points de retraite est réduit, en fonction de l’âge auquel l’affilié désire obtenir sa retraite.
Entre l’âge légal (62 ans -> 64 ans) et l’âge de la retraite à taux plein (67 ans pour les affiliés nés à compter de 1955), la détermination du taux d’anticipation dépend à la fois du nombre de trimestres d’assurance acquis auprès des régimes de base et de l’âge auquel l’agent désire obtenir sa retraite.
A ces deux paramètres correspondent des taux d’anticipation qui sont comparés entre eux. C’est le taux le plus avantageux qui est appliqué.

Tableaux permettant le calcul du taux de minoration dans le cadre de la retraite à taux réduit.

Carrières mixtes franco-monégasques
Les dispositions contenues dans la lettre circulaire ARRCO-AGIRC du 5 août 2002 - LC N° 2002-36 n’ont aucune portée et d’incidence sur le régime de l’Ircantec.