Ircantec Base de connaissances
Base de connaissances

Réversion en cas de mariage posthume

Publié le

Les effets du mariage posthume remontent au jour précédant le décès.
En conséquence, en cas de mariage posthume, la condition de durée minimale de mariage de quatre ans ou deux ans ne peut pas être remplie.

Toutefois depuis le 1er Janvier 1994, le conjoint survivant peut bénéficier d’une allocation de réversion si un enfant au moins est issu du
mariage, la condition de durée n’étant alors pas exigée.

_